Accueil

 

Courriels

 

Partenaires

 

English version

 
 

 

 

 

LE VILLAGE

 

La vie municipale

 

Le commerce

 

Les associations

 

Le plan

   
 

L'HISTOIRE

 

L' historique

 

Le c.b.r.

 

Les cartes

   
 

LES PHOTOS

 

Les rues

 

Le vignoble

 

Les années 1900

   
 

LE TOURISME

 

Venir à Moussy

 

L' hébergement

 

A visiter

   
 

LE CHAMPAGNE

 

La vigne

 

L'élaboration

 

Les viticulteurs

 

 


            Le travail de la vigne           

vignoble de Moussy :

vignoble de Moussy

Superficie: 134 Ha 

Classement sur 
l'échelle des crus:  89 %

 

Répartition par cépage:

pinot noir : 7 %  
  chardonnay : 26 % 
 pinot meunier : 67 %

 Le vignoble champenois, dont la plus grande partie se trouve dans la Marne, est très  contrôlé. Ainsi la surface de plantation est délimitée ce qui fait que les parcelles de terrain en "appellation Champagne" de chaque commune sont rigoureusement répertoriées. Enfin, les seuls cépages autorisés dans la région sont le Chardonnay qui donne du raisin blanc, le Meunier et le Pinot noir qui donnent du raisin noir.

En arrivant dans le vignoble, vous remarquerez tout de suite son aspect soigné et ordonné. La plantation des vignes est identique pour tous: Les lignes (on dit aussi les routes) sont espacées d'un mètre et sur chacune d'elles, les ceps plantés sont à un mètre les uns des autres. On obtient jusqu' à 10 000 pieds par hectare. La première récolte a lieu quatre ans après la plantation et la durée de vie de la vigne est de 30 ans environ.

vigne au 1 maiAu printemps débute le liage qui consiste à attacher les charpentes des ceps sur les fils. Cette opération participe à la mise en forme de la vigne. Début juin, la vigne fleurie pendant quelques jours. Peu spectaculaire visuellement, cette fructification est très importante car elle détermine la quantité de la future récolte (environ 100 jours plus tard).  La vigne étant une liane, il faut la canaliser sous peine de la voir ramper sur le sol, on passe donc les brins dans les fils releveurs: c' est le relevage. Au fur et a mesure que la vigne pousse, les fils sont donc mis en position haute sur les piquets, de façon à ce que les jeunes rameaux se trouvent toujours encadrés.  Arrive aussitôt le temps du palissage, action qui consiste à placer au mieux les brins pour qu'ils profitent au maximum du soleil. Une récolte abondante, une bonne maturité et un excellent état sanitaire résultent en partie, d'un bon palissage de la végétation. A partir de juillet, le rognage consiste à supprimer toutes les extrémités des pousses lorsque celles-ci ont atteint une certaine longueur. Cela arrête momentanément la pousse des feuilles ce qui permet une alimentation plus abondante des grappes, un meilleur ensoleillement des raisins ainsi q'une efficacité accrue des traitements phytosanitaires ( soins et traitements des végétaux ) Trois à quatre rognages sont souvent nécessaires en attendant les vendanges. Celles-ci débutent en général fin septembre, début octobre et sont totalement faites à la main. L'hiver est la période où le vigneron fait ses apports d'engrais et de compost. Il profite des belles journées pour remplacer la terre végétale ravinée par les pluies et réparer les installations (fil de fer, piquet). C' est aussi à ce moment que commence la taille manuelle de la vigne dont les seules méthodes autorisées sont:
· la taille Chablis                          (pour tous les cépages et pour tous les crus)
· la taille Cordon de royat     
(pour tous les cépages et pour tous les crus)
· la taille Guyot                     
(pour tous les cépages mais uniquement pour les crus classés de 80 à 89 %) 
· la taille Vallée de la Marne
(pour seulement le Pinot Meunier et uniquement pour les crus classés de 80 à 89%)

chauferettes en action lutte contre le gel

Pour lutter contre les gelées de printemps, le vigneron  peut, soit placer des chauferettes le long des ceps, soit emprisonner les bourgeons dans un glaçon. Paradoxalement, la transformation de l'eau en glace apporte de la chaleur, ce qui fait que la vigne enrobée de glace se maintient, tant qu'elle reste humide, à une température voisine de 0°, donc à l'abri des gelées (Photos ci-dessus)

haut de page

 

Copyright © O.M.